Travaux Ardoisière : un an après !

Travaux Ardoisière : un an après !

27 novembre 2016 1 Par jeremy

A l’automne 2015, des grumes d’arbres tombés au bord du Sichon on été mises en place dans le lit de la rivière afin de former des épis naturels. Les objectifs de ces aménagements sont multiples :

  • – réduire la largeur du lit mouillé en période d’étiage, de sorte que le courant soit plus concentré et que la lame d’eau soit plus importante au centre de la rivière.
  • – diversifier les écoulements. En effet, le courant s’accélère au bout de l’épis (resserrement du lit), mais une zone lente se forme en arrière du tronc
  • – en période de crue les troncs ainsi disposés « cassent » le courant, créant des zones plus lentes permettant aux poissons de se protéger. Cela permet également de fixer les berges sur certains secteurs
  • modele

L’intérêt d’intégrer ces troncs d’arbres est d’utiliser un matériau naturellement présent dans ou au bord de la rivière, qui s’intègre ainsi parfaitement dans le paysage au fil des crues. Ce matériau « vivant » abrite également toute une microfaune importante dans le fonctionnement de la rivière. Notons enfin que ces troncs sont ébranchés et fixés a la berge, et qu’il n’obstruent jamais l’intégralité du lit de la rivière, n’entraînant ainsi aucun risque de « bouchon » ou de formation d’un barrage.

Voilà ci-dessous en photo le résultat de tels aménagements seulement 1 an après les travaux :

SONY DSC

Avant travaux

2

Juste après l’installation du tronc

3

1 an après, la rivière a accumulé des granulats devant et derrière le tronc, permettant ainsi de resserrer et de creuser son lit à l’étiage.